[ad_1]

Environ 305 personnes en détention provisoire depuis des mois

Sous mandats de dépôt, décidés par des juges d’instruction, les détenus politiques et d’opinion ne savent rien sur l’état d’avancement de leurs dossiers, souvent trop chargés d’accusations lourdes, mais «disproportionnées», selon leurs avocats.

Arrêtés, accusés, incarcérés et puis… «oubliés» dans leurs cellules. Des dizaines de détenus d’opinion croupissent, depuis des mois, dans différentes prisons à travers le pays, notamment celles d’Alger.

Sous mandats de dépôt, décidés par des juges d’instruction, ils ne savent rien sur l’état d’avancement de leurs dossiers, souvent trop chargés d’accusations lourdes, mais «disproportionnées», selon leurs avocats. Ces derniers lancent des alertes et dénoncent des «détentions arbitraires» sur la base de «chefs d’inculpation infondés».

C’est le cas de Mokrane Aït Larbi, avocat des détenus Hammou Boumedine, Bouaziz Aït Chebib, Amar Khodja Belaïd, Bacha Boussad et Hocine Azem, arrêtés le 27 juin dernier sur ordre du juge d’instruction de Draa El Mizane, dans la wilaya de Tizi Ouzou, avant d’être transférés au tribunal de Sidi M’hamed où le juge d’instruction a ordonné leur placement en détention.

«Depuis leur incarcération, ces derniers n’ont pas été entendus par le juge d’instruction», dénonce l’avocat dans un communiqué posté sur sa page Facebook, en revenant sur les six accusations retenues contre eux.

«L’affaire se résume au fait que les accusés étaient membres du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, qu’ils ont tous quitté lorsqu’il a été transformé en mouvement indépendantiste tout en dénonçant cette démarche, car ils sont convaincus que l’Algérie, pour laquelle se sont sacrifiés des milliers d’enfants de la Kabylie, ne peut être qu’unifiée», explique-t-il, estimant que l’affaire «ne mérite pas toutes ces accusations qui ne résistent pas devant l’analyse». «De ce fait, je réclame la libération de ces derniers et de tous les détenus politiques», lance-t-il.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0


[ad_2]

Source link