Dans la langue kabyle, nous avons 3 voyelles :

a, i, u

Pour le “e” ce n’est pas vraiment une voyelle en kabyle, on l’utilise pour faciliter la lecture et éviter que plusieurs consonnes ne se suivent les unes derrière les autres, ce qui peut rendre la lecture un peu difficile.

=> les lettres :

b°, g°, k°, q°, γ°, x° sont appelées les labio-vélaires, il y a un petit o au-dessus de ces lettres, il faut les prononcer comme si après ces lettres il y a un “ou”

Exemples

  • ag°em = puiser de l’eau
  • ak°er = voler (quelque chose)
  • alγ°em = chameau

 

Il faut retenir une chose importante, c’est que toutes les lettres se prononcent en kabyle.

Alphabet Kabyle Équivalent français Exemple
a prononciation entre le “a” et le “e” français azger (boeuf)
ε comme deux “a” qui se suivent εamayen (deux ans)
b se prononce “b” ou “v” bibb (porter sur le dos), baba (papa)
c se prononce “ch” claḍa (salade)
č se     prononce “tch” ččar (remplir)
d se prononce “d” ou “th” comme l’anglais “this” dduxxan (fumée), dagi (ici)
c’est un “d” dit emphatique aad (doigt)
e se prononce “e” ers (descendre)
f se prononce “f” fak (terminer)
g se prononce “g” ou un autre son (à écouter) argaz (un homme), gma (mon frère)
ğ se prononce “dj” afenğal (une tasse)
h se prononce “h” comme “him” de l’anglais ihi (alors, donc)
pas d’équivalence en français (à écouter) ader (faire attention)
i se prononce “i” izi (une mouche)
j se prononce “j” jeddi (grand père)
k se prononce “k” ou un autre son (à écouter) kemmel (continuer), kru (louer)
l se prononce ” l “ lehwa (la pluie)
m se prononce “m” medden (les gens)
n se prononce “n” nadi (chercher)
q se prononce “q” qleε (démarrer)
γ se prononce “γ” γiwel (se dépecher)
c’est un “ṛ” dit emphatique ebbi (Dieu)
s se prononce “s” seksu (couscous)
c’est un “ṣ” dit emphatique ubb (descendre)
t se prononce “t” ou un autre son (à écouter) ntu (être enfoncé), tamurt (pays)
c’est un “ṭ” dit emphatique abla (table)
tt se prononce “ts” tabṛatt (lettre)
u se prononce “ou” udi (beurre)
w se prononce “w” wagi (celui-ci)
x se prononce “kh” xali (oncle maternel)
y se prononce “y” yemma (ma mère)
z se prononce “z” zur (gros)
c’est un “ẓ” dit emphatique id (sucré)