Les nouveaux élus de l’Assemblée populaire de la wilaya de Béjaïa ont reconduit, hier, l’ancien P/APW, M’henna Haddadou, du Front des forces socialistes (FFS) à la tête de l’APW avec une écrasante majorité des voix lors de la cérémonie d’élection et d’installation de cette assemblée.

Ainsi, à travers cette consécration, le FFS signe sa 6e mandature consécutive au perchoir de cette assemblée, qui sera conduite par M. Haddadou qui rempile pour un second mandat. Lors du scrutin à bulletins secrets, la candidature unique du FFS a été plébiscitée avec 38 voix sur les 43 votants. Le décompte a donné lieu à quatre voix contre et un bulletin nul.

Cette fois encore, le FFS a compté sur son allié traditionnel dans la région, à savoir, le FLN qui a obtenu sept sièges lors des élections du 27 novembre, ainsi que sur le soutien des deux listes indépendantes sur les trois qui ont été présentées : Takatol El Ahrar (8 sièges) et La force de l’engagement (4 sièges), forts d’un total de 12 sièges.

Le FFS qui est venu en tête du classe-ment avec une majorité relative, en obtenant 15 sièges, devait contracter un protocole d’alliance qui a pour objet de «définir les termes et conditions de l’alliance de gestion entre les élus du FFS et ceux du FLN ainsi que des deux listes indépendantes».

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0




Source link