Articles - Grammaire Kabyle (Berbère)

Le nom Kabyle / Berbère

  |   2571  |  Commentaires (16)  |   Grammaire Kabyle (Berbère)  |  nom Kabyle, nom Berbère





 


Le nom Kabyle / Berbère

 

 

 

 

 

 

Azul cher ami tu vas bien? tu es prêt pour attaquer le 1er chapitre de grammaire kabyle (berbère) avec moi? je vois beaucoup de motivation dans tes yeux et je sens que tu vas y aller très loin! :)

Pour ton 1er cours de grammaire kabyle j'ai choisi "le nom", c'est un cours plutôt facile, simple à comprendre, ça ta permettra d'apprendre beaucoup de chose qui t'aideront à comprendre le reste des chapitres.

Aller on s'échauffe un peu et on passe à l'action.....

 

 

Dans la langue kabyle, nous avons :

Deux genres (le masculin et le féminin) :

- Les noms masculins commencent en général par "a", "i" ou "u"

Exemple :

. Amcic (= un chat)

. Izem (= un lion)

. Uccen (= un chacal)

 

- Les noms féminins commencent en général par "t", il suffit d'ajouter un "t" au début et à la fin d'un nom masculin pour avoir le nom féminin, fastoche hein :)

Exemple :

. tamcict (= une chatte)

. tizemt (= une lionne)

. tuccent (= femelle du chacal)

 

Autres exemples :

Masculin

Féminin

amellal (= blanc)

amγar (un vieux)

ilemzi (un adolescent)

isli (= un fiancé)

ayazi(= un coq)

aelluf (= cochon)

tamellalt (= blanche)

tamγart (une vieille)

tilemzit (une adolescente)

tislit (= une fiancée)

tayazi(= une poule)

taelluft (= cochonne)

 

Comme vous avez pu vous en douter les règles dictées ci-dessus souffrent de quelques exceptions, mais si vous retenez que la plupart des noms qui commencent par les voyelles "a", "i" ou "u" sont masculins et lorsque on ajoute un "t" au début et à la fin du nom masculin on obtient son féminin, ça serait déjà pas mal, puis le reste viendra tout seul avec un peu de pratique.

 

 

Deux nombres :

Taqbaylit (la langue kabyle) et berbère en général possède un singulier et un pluriel.
Ce n'est pas pour vous décourager mais vous devez savoir qu'il n' y a pas vraiment de règle établit pour former le pluriel, mais pour vous aider et vous guider un peu il faut retenir que nous avons dans la langue kabyle ou berbère trois types de pluriels.

 

 

 

1- Le pluriel externe :

Je commence par ce type de pluriel car c'est le plus simple à obtenir à partir d'un singulier.
En effet, il suffit de modifier la voyelle initiale du singulier :

- le "a" devient "i"
- le "ta" devient "ti"


Puis, à la fin du nom au singulier on lui ajoute :

Pour les noms masculins

Pour les noms féminins

on ajoute soit :

an
en
awen
iwen

on ajoute soit :

in
atin
awin
iwin

Jusqu'au la ça va? j'espère que je n'ai perdu personne en cours de route! aller un peu de courage c'est presque fini, je vous donne juste quelques exemples pour comprendre le fonctionnement de cette règle puis on attaque les deux autres types de pluriels.

Exemple pour les noms masculins :

Nom masculin singulier

Nom masculin pluriel

argaz (= homme)

aγref (= peuple)

imeṭṭi (= pleur)

amyan (= jeune)

agerfiw (= corbeau)

irgazen (= les hommes)

iγerfan (= les peuples)

imeṭṭawen (= les pleurs)

imyanen (= les jeunes)

igerfiwen (= les corbeaux)

Exemple pour les noms féminins :

Nom féminin singulier

Nom féminin pluriel

taqcict (= fille)

tagerfa (= corbeau femelle)

tissegnit (= piqûre)

tizemt (= lionne)

tiqcicin (= les filles)

tigerfiwin (= corbeaux femelles)

tissegnatin (= les piqûres)

tizemawin (= les lionnes)

 

 

Vous allez bien les ami(es)? Êtes-vous prêt pour poursuivre notre petit cours ou vous voulez une petite pause?

Moi je n'ai pas le temps de faire une pause, je suis payé aux rendements, alors ceux qui m'aiment me suivent, les autres je vous laisse prendre une petite pause le temps de récupérer et de souffler un peu (vous pouvez par exemple chercher le pluriel de ces noms : afus (= main), aslem (= poisson), tameγa (= fête).

Pour les autres on s'échauffe et on passe à l'action, 3...2...1 et c'est reparti!

Le deuxième type de pluriel kabyle ou berbère est "le pluriel interne"

 

 

 

2- Le pluriel interne :

Le pluriel interne qui se dit aussi "pluriel par alternance" ce pluriel consiste en fait à alterner les voyelles du singulier. La voyelle "a" se permutant aux voyelles "i" ou "u" à la dernière syllabe.

Exemple :

- afrux (= oiseau) devient ifrax (= oiseaux)

- azru (= pierre) devient izra (= pierres)

- aγyul (= âne) devient iγyal

 

Il existe également ce qu'on appelle le pluriel à alternance double :

- ameddakkul (= ami) ==> imeddukkal (= amis)

- acaqur (= hâche) ==> icuqar (= hâches)

- aneggaru (= dernier) ==> ineggura (= derniers)

 

Pas de panique! si vous n'avez pas tout compris ce n'est pas grave, ça viendra avec le temps et un peu de pratique, de plus vous trouverez le pluriel de nombreux mots en jetant un œil (que vous récupérerez après lol) dans notre dictionnaire, dans les pires des cas vous pouvez toujours utiliser notre forum pour poser vos questions.

Vous reste-t-il un peu de force pour attaquer le dernier type de pluriel kabyle? soyez courageux c'est presque fini, après ça c'est promis je vous laisse tranquille.

 

 

3- Le pluriel mixte :

Ce dernier type de pluriel est un peu spécial car c'est un mélange des deux premiers types de pluriels (pluriel interne et externe). Ce pluriel est caractérisé par un suffixe et par une alternance vocalique et/ou consonantique.

Voca quoi??? hé doucement l'intello!

Ne vous en faites pas je vous donnerai des exemples pour tout comprendre, il faut juste savoir que l'alternance de la voyelle initiale est toujours -a, -i ==> i

 

Exemple :

- aar (racine) ==> iuran (les racines)

- aar (pied) ==> iaen (les pieds), vous avez remarqué le redoublement de consonnes c'est typique dans cette forme de pluriel

- iγil (bras) ==> iγallen (les bras), pareil pour celui-ci, redoublement de la consonne "l"

 

Jusqu'ici on avait vu que des pluriels se formant à partir d'un singulier, savez-vous que certains pluriels ne se forme pas du tout sur un singulier! oui, oui je vous jure! hé ne parti pas, restez avec moi j'ai une bonne nouvelle, vous savez quoi, ce genre de pluriel n'en existe pas des tonnes, voici quelques uns :

- aqcic (garçon) ==> arrac (les garçons), on ne peut pas dire "iqcicen" :) ça ne se dit pas en kabyle.

- tameṭṭut (femme) ==> tilawin (les femmes), ici non plus on ne peut pas dire "timeṭṭutin" en suivant les règles des 3 types de pluriels.

- taqcict (fille) ==> tullas (les filles), et bizarrement dans cet exemple on peut très bien utiliser une des règles que je vous ai apprise dans ce cours sur les pluriels, en effet, taqcict (fille) peut se dire au pluriel "tiqcicin" (les filles).

 

 

 

Don't panic les ami(es), avec un peu de pratique et si vous faites un effort d'apprendre le vocabulaire que je mets à votre disposition sur ce site, vous parlerez le kabyle comme des pros (enfin presque :) ) en tout cas pourrez tenir une conversation avec un kabyle sans problème.

 

Vous croyez que vous êtes venus à bout de ce cours? ba oui et non, mais vous nous avez dit la haut que c'est le dernier truc à voir et c'est fini!!! oui c'est vrai mais j'ai menti lol! vous me pardonnerez j'espère?!

Si je résume vite fait ce chapitre, nous avons vu qu'il existe en langue kabyle et berbère, 2 genres (le masculin et le féminin), 2 nombres (le singulier et le pluriel), on sait désormais qu'il existe 3 types de pluriels (le pluriel interne, externe et mixte). il nous reste à voir un dernier truc un peu prise de tête, impossible à comprendre... ne commencez pas à ranger vos affaires! je plaisante :)

Alors, ce dernier truc c'est l'état, mais qu'est ce qu'elle vient faire l'état ici?! en fait, ce n'est pas ce que vous pensez, en kabyle il y a deux États : 1- un État libre, et 2- un État d'annexion.

Une bonne nouvelle, on va étudier que l'état d'annexion, vous savez pourquoi? c'est parce que tout simplement l'État libre on l'a déjà étudié, c'est ce que vous avez appris la haut.

 

 

 

l'État d'annexion :

l'État d'annexion se rapporte aux modifications que peut subir la syllabe initiale d'un nom en contact avec d'autres noms. Je sais que certains parmi vous ont rien compris :)

Retenez ceci pour différencier l'État libre de l'État d'annexion et pouvoir passer de l'un vers l'autre.

Syllabe initiale

à l'État libre

à l'État d'annexion

. a

. ta

. i

. ti

. u

. t, tu

. u - we - wa

. t - te

. yi - i - ye

. ti, te

. wu

. tu

 

Quelques exemples :

l'État libre

l'État d'annexion

. argaz (homme)

. tislit (la mariée)

. taqcict (fille)

. izem (lion)

. axxam (maison)

. wergaz (homme)

. teslit (la mariée)

. teqcict (fille)

. yizem (lion)

. wexxam (maison)

 

 

. axxam (maison)

 

 

 

. taqcict (fille)

 

 

dans une proposition :

. yekcem deg wexxam (il est entré à la maison)

 

 

un nom en position de complément déterminatif :

. yiwet teqcict (une "seul" fille)

 

 

 

 

 

Retenez que certains noms ne marquent pas la différence entre l'État libre et l'État d'annexion, notamment les emprunts à la langue arabe ou française, et également les noms de parenté.

 

 

 

l'État d'annexion au pluriel :

Je ne peux clore ce chapitre sans vous parlez de ça, ne vous inquiétez pas, je serai bref.

- Vous devez savoir qu'au pluriel l'État d'annexion des noms masculins en "i" devient au pluriel "yi", "ye", ou ne change pas du tout et reste "i"

- Au pluriel, l'Etat d'annexion des noms féminins en "ti" soit il reste "ti" ou il devient "te".

 

 

Voila c'est fini, bravo à vous d'avoir suivi ce chapitre jusqu'à la fin, n'hésitez pas à le relire plusieurs fois s'il en faut, il est important que vous reteniez bien ce chapitre.