[ad_1]

Les mésaventures de l’ancien président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, continuent. Après avoir été éjecté de son poste à la tête du club le plus titré de l’Algérie, le voilà encore confronté à de nombreuses affaires qui risquent de lui coûter la prison.

En effet, Cherif Mellal a été condamné ce jeudi 9 décembre par le tribunal de Sidi M’hamed à Alger, à une peine de 6 mois de prison ferme, assortie d’une amende de 100’000 dinars algériens dans une affaire de diffamation qui l’oppose à l’actionnaire de la SSPA/JSK et actuel dirigeant du club Rachid Azouaou. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar.

C’est la deuxième condamnation du genre pour l’ancien président du club kabyle. En effet, Cherif Mellal avait été condamné le 24 novembre dernier à 3 mois de prison ferme, par le tribunal de Tizi-Ouzou dans une autre affaire qui l’opposait à l’ancien joueur de la JSK et actuel membre du Bureau fédéral de la FAF, Hakim Meddane. Selon Ennahar, Cherif Mellal aurait traité l’ancien joueur kabyle de tous les noms en l’accusant d’être derrière la campagne de dénigrement dont il a été victime lorsqu’il était à la tête de la JS Kabylie.

À signaler que Cherif Mellal, qui se trouve actuellement en Allemagne où réside sa petite famille, a été débouté le 7 décembre dernier par la Cour de Tizi-Ouzou dans l’affaire qui l’opposait à l’actuelle direction de la JS Kabylie à propos de la présidence du club. En effet, la justice a tranché définitivement en faveur de la nouvelle direction de la JSK, à sa tête le président Yazid Yarichène, en rejetant l’appel de Cherif Mellal.

[ad_2]

Source link