[ad_1]

L’ancien président de l’APC de Tichy (Béjaïa), Hamid Aïssani, a été condamné, mercredi dernier par la cour de Béjaïa, à sept ans de prison ferme avec mise sous mandat de dépôt immédiate.

Dans une déclaration rendue publique jeudi, la section FFS de Tichy a exprimé son «soutien au camarade suite à sa mise sous mandat de dépôt» et décidé à l’unanimité de boycotter l’assemblée de désignation du nouveau P/APC. «Le maintien de la tenue de cette assemblée ce jour (jeudi 9 décembre, ndlr) sera considérée comme une atteinte à l’honneur de l’élu dans son rôle de défenseur des intérêts de la commune, des valeurs de la démocratie et des droits de l’homme», a précisé le communiqué. Le premier secrétaire national du FFS, Youcef Aouchiche, a dénoncé, de son côté, une décision de justice «arbitraire» à l’encontre de l’ex-P/APC, déjà suspendu par le wali de Béjaïa le 19 janvier dernier.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0


[ad_2]

Source link