CHU de Tizi Ouzou
CHU de Tizi Ouzou

KABYLIE (TAMURT) – Le coronavirus vient de faire une nouvelle victime dans le corps médical de la wilaya de Tizi Ouzou. Cette fois-ci, c’est une personne exceptionnelle, très estimée, populaire et modeste, qui vient de décéder. Il s’agit du Professeur Youcef Melbouci.

L’information est tombée, hier, comme un couperet. Tout le monde, à Tizi Ouzou, a été bouleversé par l’annonce du décès du professeur Youcef Melbouci, l’une des figures les plus connues et les plus compétentes du corps médical de la région. Le regretté Youcef Melbouci était l’un des plus anciens médecins spécialistes de la wilaya. Traumatologue, il occupait également le poste de chef du service traumatologie du centre hospitalo-universitaire de la ville de Tizi Ouzou. Ses compétences mais aussi ses qualités humaines infinies faisait de lui un être exceptionnel estimé par toutes les personnes qui le connaissait.

Il était très estimé aussi par les malades et les proches de ces derniers. Ce n’est pas exagéré de dire de lui qu’il était un ange. Le professeur Youcef Melbouci était connu pour sa disponibilité et sa serviabilité. Les mots sont vraiment incapables pour décrire avec exactitude et fidélité la bonté du regretté Youcef Melbouci. Seules les personnes qui l’ont connu peuvent ressentir la douleur de la perte d’un tel homme et d’un tel professionnel de la santé. Juste après que la nouvelle de son décès ait été rendue publique, les réactions ont fusé de partout et ses confrères médecins généralistes ou spécialistes, du secteur public ou privé, ont tous dit à quel point ils ont été affligés par la perte de l’un des meilleurs enfants de la région et du secteur de la santé.

Tizi Ouzou et tout le secteur de la santé sont en deuil. La maladie de la covid-19 vient d’emporter un homme unique, exceptionnel et irremplaçable.

Tarik Haddouche

Article PrécédentBgayet : Un foyer de grippe aviaire détecté à Aït Smaïl



Source link