Après deux journées de repos accordées par l’entraîneur Denis Lavagne au lendemain du match contre la formation de la Renaissance de Berkane, les joueurs de la JS Kabylie ont repris le chemin des entraînements hier pour préparer la manche retour prévue dimanche prochain, à 20h, au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou.

Auteurs d’un bon nul au Maroc, les Jaune et Vert qui occupent la 2e place du groupe B avec 5 points et à une unité du leader, le Coton Sport de Garoua (Cameroun) auront jusqu’à samedi pour peaufiner leur stratégie en prévision de ce rendez-vous capital et décisif pour la qualification aux quarts de finale, où la victoire est impérative pour les gars du Djurdjura qui aspirent à aller loin dans cette compétition continentale. La confrontation s’annonce difficile et indécise pour les deux équipes maghrébines.

«Ce sera encore un match fermé qui se jouera sur des détails», prédit le coach de la JSK, ajoutant qu’il va falloir bonifier le bon point pris à l’aller en gagnant dimanche soir. «Nous avons affronté le champion en titre. On s’est créé des occasions malgré l’arbitrage qui a été du côté de l’équipe de Berkane. C’est un très bon résultat. Nous recevrons deux fois à domicile, je pense que notre destin est entre nos mains. Nous ferons tout sur le terrain pour atteindre les quarts de finale.»

Être efficace en attaque

La JSK produit du jeu, mais manque d’efficacité à l’approche des buts. Conscient des ratages successifs dans le compartiment offensif, Denis Lavagne a déclaré à l’issue du match contre Berkane qu’il faudra trouver des solutions pour être dangereux.

Ce qui n’a pas marché lors du match aller ? Mourad Oumedjbeur, cadre du sport diplômé de l’ISTS, nous dira à ce propos : «Comme d’habitude, ce qui n’a pas marché lors du match face au RS Berkane, c’est le manque de percussion et d’efficacité chez nos attaquants. C’est le point faible de la JSK cette saison. L’équipe produit du beau jeu, se crée beaucoup d’occasions de but, mais il n’y a pas de buteur racé.»

Il poursuit en affirmant : «Comme à l’aller, le match retour sera serré avec une rude bataille tactique. Les Marocains seront dangereux sur les balles arrêtées qui est leur point fort. Il va falloir faire très attention sur le marquage derrière. Si on a la chance de marquer un but en début de match, nos attaquants auront de belles opportunités sur les contres. Sinon, il va falloir fructifier nos occasions sur balles arrêtées avec l’apport de nos défenseurs.»     


Post Views:
0




Source link