Après une journée de repos accordée par la direction du club au lendemain du match retour de Coupe de la CAF, disputé mardi dernier contre l’US Gendarmerie du Niger (2-0), qui a vu la JSK se qualifier aux 16es de finale bis, les Canaris ont rechaussé leurs crampons dès jeudi 7 janvier pour préparer le très attendu clasico contre l’USM Alger prévu cet après-midi (14 h30) au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou, pour le compte de la 7e journée du championnat.

Une reprise assurée par le nouvel entraîneur Denis Lavagne, en présence du préparateur physique Rodolphe Duvernet et des deux coachs adjoints Tizarouine et Kaced. Les Jaune et Vert, qui ont poursuivi hier leur préparation avec au programme une séance matinale consacrée à la récupération et aux soins, ont enchaîné dans l’après-midi par un second entraînement portant sur plusieurs aspects, notamment la cohésion des trois compartiments afin de remédier aux fragilités constatées depuis le début de l’exercice. Pour avoir une idée sur son effectif, le successeur de Youcef Bouzidi a visionné avec son groupe les dernières sorties du club en championnat et en compétition africaine.

Il a été également briefé par les membres des différents staffs et ses proches collaborateurs qui l’assisteront dans ses fonctions. Lavagne, dont ce sera la première sortie officielle avec les Kabyles, veut débuter par une victoire, une sorte de test de vérité aussi pour lui en prévision du travail ardu qui l’attend sur trois fronts (Ligue 1, coupe d’Algérie et Coupe de la CAF).

Lors de la réunion tenue avec ses joueurs, l’entraîneur de la JSK a souligné le défi qui les attend cette année, où ils devront atteindre l’objectif qui leur est assigné par la direction, à savoir gagner un trophée pour chasser la guigne qui poursuit le club au riche palmarès depuis 2008, année du dernier sacre en championnat national.

Pointant à la 10e place du classement (9 points) avec deux matchs gagnés, 3 nuls et une défaite, l’équipe locale, qui reste sur une série de 5 matchs sans défaite dont 3 en Ligue 1, semble bien partie pour soigner son image de marque à la faveur du redressement entamé sous l’ère de Youcef Bouzidi.

Engranger trois points chez eux permettra aux coéquipiers du gardien Hadid de gagner en confiance et de conforter leurs acquis dans l’optique de se repositionner dans la course au titre au fil des journées. Côté effectif, la JSK évoluera sans les quatre joueurs testés positifs au coronavirus début janvier, dont le capitaine Rezki Hamroune. Le gardien de but Oussama Benbot, blessé au poignet avant le match aller contre l’USGN du Niger, est lui aussi incertain pour ce rendez-vous. L’USM Alger enregistre elle aussi l’absence de pas moins de 4 joueurs pour blessures ou en raison de suspension pour cumul de cartons, a-t-on annoncé.


Post Views:
0



Source link