Les bars et débits de boissons alcoolisées seront autorisés à reprendre leurs activités à partir de demain vendredi (19 février), dans la wilaya de Tizi Ouzou. Cette annonce a été faite par les services du wali, qui soulignent que cette reprise devra se faire dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19.

Une bonne nouvelle pour cette catégorie de commerçants qui commencent à se préparer pour la réouverture de leurs établissements. Ils devront néanmoins se conformer aux nouvelles exigences sanitaires. À Tizi Ouzou, ils sont environ 250 opérateurs dans la filière des boissons alcoolisées à être autorisés à reprendre le travail, dès vendredi. Ils ont vécu dans la tourmente à cause de la longue fermeture de leurs établissements, imposée par la crise sanitaire.

Si le gouvernement algérien avait autorisé, depuis une semaine, les commerces de boissons alcoolisées à ouvrir, il a néanmoins laissé la décision à l’appréciation des walis, dont certains ont préféré temporiser. Le wali de Tizi Ouzou vient d’entériner cette décision en autorisant les bars et les débits de boissons alcoolisées à rouvrir leurs portes.

Il y a quelques semaines, les professionnels du métier sont montés au créneau pour dénoncer la discrimination dont ils étaient victimes. Ces commerçants avaient d’ailleurs saisi, par lettre ouverte, le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, au sujet de leur cas. C’était au début du mois d’octobre.

Les propriétaires des bars disaient ne pas comprendre les restrictions maintenues sur leur activité, alors que de larges mesures d’assouplissement du confinement avaient permis la réouverture, depuis quelques jours, de nombreux commerces, tels que les cafés, les hôtels et les restaurants, dont certains proposent d’ailleurs vins et alcools.



Source link