• Les pronoms possessifs :

Je vais vous apprendre trois sortes de pronoms possessifs;

1- Les pronoms possessifs affixes : qui sont liés par un trait d’union au nom

2- Les pronoms possessifs autonomes ou indépendants qui peuvent être placés avant ou après le nom auquel ils se rapportent

3- Les pronoms possessifs avec les noms de parenté qui ont une forme un peu particulière en kabyle et en berbère en général, mais rien de méchant je tiens à vous rassurer tout de suite :), juste une petite remarque, les noms de parenté qui commencent par une voyelle, on utilisera les pronoms affixes (iw, ik, is, im, …)

 

Aller on se motive et on attaque le 1er des trois sortes de pronoms possessifs,

 

▪ -1- Les pronoms possessifs affixes

 

Masculin Féminin
-iw (mon, ma, mes) -iw (mon, ma, mes)
-ik (ton, ta, tes) -im (ton, ta, tes)
-is (son, sa, ses) -is (son, sa, ses)
-nneγ (notre, nos) -nnteγ (notre, nos)
-nnwen (votre, vos) -nnk°ent (votre, vos)
-nnsen (leur, leurs) -nnsent (leur, leurs)

 

Exemple :

tameṭṭut-iw = ma femme

lqahwa-nneγ = notre café (masc)

lqahwa-nnteγ = notre café (fém)

tizlit-is = sa chanson

tizlatin-is = ses chansons

taγat-im = ta chèvre (fém)

taγat-ik = ta chèvre (masc)

ulawen-nnk°ent = vos coeurs (fém plur)

ulawen-nnwen = vos coeurs (masc plur)

ul-iw = mon coeur

axxam-nnsen = leur maison

 

Vous avez compris le truc ? normalement oui sauf si vous le faite exprès! allons passant à la suite…

 

▪ -2- Les pronoms possessifs autonomes ou indépendants

Masculin Féminin
inu (mon, ma, mes) inu (mon, ma, mes)
inek (ton, ta, tes) inem (ton, ta, tes)
ines (son, sa, ses) ines (son, sa, ses)
nneγ (notre, nos) nnteγ (notre, nos)
nnwen (votre, vos) nnk°ent (votre, vos)
nnsen (leur, leurs) nnsent (leur, leurs)

 

Remarque : ce que j’ai mis en rouge se sont des pronoms possessifs autonomes qui sont les même que les pronoms possessifs affixes, en gros si vous retenez bien les pronoms possessifs affixes vous apprenez au même temps 50% des pronoms autonomes 🙂

N’oubliez pas que les pronoms possessifs autonomes ou indépendants peuvent être placés avant ou après le nom auquel ils se rapportent

 

Voici quelques exemples :

. Aγṛum agi nneγ = ce pain-ci est le notre (ou c’est notre pain)

ou

. Nneγ aγṛum agi = ce pain-ci est le notre (ou c’est notre pain) => en utilisant l’état d’annexion, on aura “nneγ weγṛum agi”

 

. Axxam agi nnwen = cette maison-ci est la votre (ou c’est votre maison)

ou

. Nnwen axxam agi = cette maison-ci est la votre (ou c’est votre maison) => en utilisant l’état d’annexion, on aura “nnewen wexxam agi”

 

Hé doucement l’intello ! pourquoi as-tu rajouté “agi” ce n’était pas prévu ! alors qu’est ce que c’est ? ok je vais vous l’expliquer, en fait c’est très simple c’est juste un adjectif démonstratif, le “agi” c’est l’ équivalent au “-ci” français, je reviendrai dessus plus en détail un peu plus tard.

 

▪ -3- Les pronoms possessifs avec les noms de parenté

Une personne qui ne parle pas bien le kabyle et qui connaît que les pronoms possessifs affixes et les pronoms possessifs autonomes ou indépendants, pour dire par exemple “ton père” il dira “baba-ik” ou “baba inek” or en kabyle on ne le dit pas de cette manière la ! :), on dit plutôt baba-k.

Voici un petit tableau qui liste tous les pronoms possessifs de parenté pour ne jamais faire d’erreur !

Singulier pluriel
Masculin Féminin Masculin Féminin
……. (mon, ma) ……. (mon, ma) -tneγ (notre) -nteγ (notre)
-k (ton) -m (ton) -twen (votre) -tk°ent (votre)
-s (son) -s (son) -tsen (leur) -tsent (leur)

 

Vous avez remarqué que j’ai rien mis pour “mon, ma”, en fait il faut prendre le nom de parenté tel qu’il est, gma = mon frère, yemma = ma mère, … sauf si le nom de parenté commence par une voyelle, on utilisera dans ce cas les pronoms possessifs affixes (iw, ik, …).

Je vous donne un ou 2 exemples complets pour comprendre et savoir comment utiliser les pronoms possessifs de parenté en suivant le tableau ci-dessus, puis un exemple quand le nom de parenté commence par une voyelle.

 

=> Un exemple avec gma = mon frère

Singulier pluriel
Masculin Féminin Masculin Féminin
gma (mon frère) gma (mon frère) gma-tneγ (notre frère) gma-nteγ (notre frère)
gma-k (ton frère) gma-m (ton frère) gma-twen (votre frère) gma-tk°ent (votre frère)
gma-s (son frère) gma-s (son frère) gma-tsen (leur frère) gma-tsent (leur frère)

 

=> Un exemple avec yemma = ma mère

Singulier pluriel
Masculin Féminin Masculin Féminin
yemma (ma mère) yemma (ma mère) yemma-tneγ (notre mère) yemma-nteγ (notre mère)
yemma-k (ta mère) yemma-m (ta mère) yemma-twen (votre mère) yemma-tk°ent (votre mère)
yemma-s (sa mère) yemma-s (sa mère) yemma-tsen (leur mère) yemma-tsent (leur mère)

Vous avez vu à peu près comment utiliser le tableau des pronoms possessifs de parenté avec les deux exemples ci-dessus, c’est exactement de la même façon qu’il faut procéder pour baba = mon père, weltma = ma soeur, xali = mon oncle, jeddi = grand-père, setti = grand-mère, …etc sauf si le nom de parenté commence par une voyelle, dans ce cas c’est différent, il faut utiliser le tableau des pronoms possessifs affixes, voici un exemple avec ayyaw = mon neveu

Ayyaw commence donc par une voyelle (si si je vous jure lol!) et par conséquent on utilisera le tableau des pronoms possessifs affixes (je sais que je me répète mais c’est pour être sûr que vous avez bien compris).

Masculin Féminin
ayyawiw (mon neveu) ayyaw-iw (mon neveu)
ayyaw-ik (ton neveu) ayyaw-im (ton neveu)
ayyaw-is (son neveu) ayyaw-is (son neveu)
ayyaw-nneγ (notre neveu) ayyaw-nnteγ (notre neveu)
ayyaw-nnwen (votre neveu) ayyaw-nnk°ent (votre neveu)
ayyaw-nnsen (leur neveu) ayyaw-nnsent (leur neveu)

 

Entraînez-vous à faire la même chose avec : xalti = ma tante et aegg°al = mon beau père ou mon beau frère

Je vais vous guider un peu, pour “xalti” il faut utiliser le tableau des pronoms possessifs de parenté, quant à “aegg°al” vous avez remarqué qu’il commence par une voyelle, donc vous utiliserez le tableau des pronoms possessifs affixes!

Si vous avez bien suivi le cours du début jusqu’à la fin vous n’aurez aucune difficulté à le faire, si toute fois vous rencontrez un petit souci je vous conseille de relire le cours, sinon vous poser vos questions dans un commentaire.

Aller les ami(e)s on passe à la suite, le cours ne va pas se faire tout seul ! en plus il ne reste plus grand chose avant la fin de ce chapitre sur les pronoms, alors un peu de courage c’est bientôt fini.