Pétition contre la langue tamazight
Pétition contre la langue tamazight

TAMAZGHA (TAMURT) – La campagne contre la langue tamazight se poursuit dans plusieurs régions d’Algérie. Cette fois, ce sont des parents d’élèves de la wilaya de Blida qui ont lancé une pétition contre l’enseignement de tamazight à leurs enfants.

C’est du jamais vu dans l’histoire de l’enseignement de manière générale : des parents d’élèves qui s’opposent à ce que leurs enfants bénéficient de l’enseignement d’une matière. Et il s’agit, à chaque fois, d’une seule matière : la langue tamazight, pourtant langue « nationale et officielle » dans la Constitution algérienne. Après plusieurs régions d’Algérie, des parents d’élèves de la wilaya de Blida, à l’est de la capitale Alger, viennent de lancer une pétition pour que leurs enfants soient dispensés de l’enseignement de la langue tamazight.

La pétition en question, accompagnée d’une déclaration explicative, a été adressée au directeur de l’Education de la wilaya de Blida. Les parents d’élèves dont il s’agit sont ceux de la localité de Bouinane (wilaya de Blida). Dans leur requête, ils demandent tout simplement la suppression de l’enseignement de la langue tamazight de l’emploi du temps de leurs enfants et de leur programme scolaire. Les concernés justifient leur décision par le fait que leurs enfants n’arrivent pas à assimiler cette langue ! « Ce qui a perturbé leur scolarité », ont-ils ajouté. On se demande quelle aurait été la réaction générale si c’étaient des citoyens kabyles qui avaient lancé ce genre de pétition contre l’enseignement de la langue arabe ? On se pose aussi la question de savoir : si tout parent, constant que sa fille ou son fils, ne parvient pas à assimiler une matière, demanderait qu’on la supprime du programme scolaire, quel sens pourrait avoir l’enseignement et l’école ?

Ce n’est guère étonnant que c’est l’école algérienne qui est le premier fournisseur du terrorisme, de l’intégrisme et de toutes les calamités qui frappent l’Algérie aujourd’hui, à commencer par l’incompétence générale qui gangrène tous les secteurs et qui n’épargne aucun domaine d’activité. Y compris l’école justement. L’université aussi. Et tout le reste.

Idir Tirourda

Pétition contre la langue tamazight à Blida
Pétition contre la langue tamazight à Blida

 



Source link