Six années se sont déjà écoulées depuis la disparition de Hocine Aït Ahmed, mais le combat de ce chef historique et fondateur du Front des forces socialistes (FFS) demeure toujours un repère incontournable pour la nouvelle génération de militants, comme l’a souligné Youcef Aouchiche, premier secrétaire du FFS, à l’occasion d’un recueillement organisé jeudi dans la commune d’Aït Yahia, à 45 kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou.

M. Aouchiche est revenu ainsi sur le parcours du fondateur de son parti qui était, a-t-il déclaré, l’un des précurseurs du combat démocratique en Algérie. «Nous sommes venus aujourd’hui ici pour nous recueillir sur la tombe d’un homme qui nous a tracé le chemin de la lutte et du combat démocratique.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0




Source link