Ferhat Mehenni avec Lyazid Abid
Ferhat Mehenni avec Lyazid Abid

(TAMURT) – C’est une victoire diplomatique éclatante pour les indépendantistes kabyles. En effet, le Maroc vient de reconnaître officiellement le droit du peuple kabyle à l’autodétermination lors de la réunion ministérielle du Mouvement des Pays Non-Alignés (MNA) qui s’est tenue en ligne mardi 13 et 14 juillet sous la présidence de l’Azerbaïdjan, actuel président de ce mouvement. C’est dans le sillage de sa réponse aux attaques du représentant de l’Algérie, M. Ramtane Lamamra, sur la Sahara Occidental que le chef de la diplomatie marocaine a annoncé cette reconnaissance sans ambages en faveur du peuple kabyle à exercer son droit à l’autodétermination.

Le ministre algérien qui « se dresse en fervent défenseur du droit à l’autodétermination, refuse ce même droit au peuple Kabyle, l’un des peuples les plus anciens d’Afrique, qui subit la plus longue occupation étrangère. L’autodétermination n’est pas un principe à la carte. C’est pourquoi le vaillant peuple Kabyle mérite, plus que tout autre, de jouir pleinement de son droit à l’autodétermination», a déclaré Omar Hilale, représentant permanent du Maroc à l’ONU. Le diplomate marocain a dénoncé ainsi l’hypocrisie légendaire de l’Algérie qui demande l’application du droit à l’autodétermination pour le peuple sahraoui alors qu’elle prive le peuple kabyle de ce même droit international et légitime.

Cette reconnaissance officielle a provoqué un tollé sur la toile. Beaucoup de kabyles engagés dans la lutte pacifique pour l’indépendance de la Kabyle ont salué unanimement « une déclaration courageuse et historique » du diplomate marocain, alors que des algériens, à défaut d’arguments, se sont livrés, comme d’habitude, dans l’insulte et l’invective à l’encontre du Maroc. Réagissant à cette reconnaissance claire et nette du Maroc au droit à l’autodétermination du peuple kabyle, le président du MAK et de l’ANAVAD (Gouvernement provisoire kabyle en exil) a salué dans un communiqué « une position courageuse et historique en Afrique du Nord et pour toute l’Union Africaine ». Pour Ferhat Mehenni, « grâce au Maroc les PNA (Pays Non Alignés) ont pris acte de la légitimité de la Kabylie à décider souverainement de son avenir ». Cela, ajoute-t-il, constitue « un jalon remarquable du combat pacifique kabyle sur la voie de notre indépendance ».

Pour sa part, le porte-parole de l’Union pour la République Kabyle (URK), Lyazid Abid, a d’abord salué « l’engagement de la diplomatie marocaine à soutenir les causes justes comme celle du peuple kabyle, appartenant à l’une des plus anciennes civilisations du bassin méditerranéen », avant d’inviter les autres pays à suivre l’exemple du Maroc : « Nous espérons que d’autres pays suivront cette voie et reconnaîtront enfin le droit du peuple kabyle à son autodétermination, ainsi que celui d’autres peuples comme les kurdes, les écossais et les catalans », a-t-il souligné. Par ailleurs, Lyazid Abid pense « que c’est le triple rejet historique des dernières élections algériennes par le peuple kabyle qui vient de se concrétiser sur le plan diplomatique et sur la scène internationale ». Et de conclure : «  Nous devons continuer à investir dans la voie diplomatique pour arracher notre droit à l’autodétermination. Devant ce succès, j’ai une pensée toute particuliere pour les indépendantistes kabyles qui croupissent dans les geôles algériennes », a insisté le porte-parole de l’URK.

Arezki Massi



Source link