[ad_1]

Des artistes algériens se produiront sur la prestigieuse scène de l’Olympia (au cœur de Paris entre les places de la Madeleine et de l’Opéra) le 14 janvier prochain au cours d’une soirée intitulée «One Night in Algéria». L’initiative revient à la Tunisienne Soraya Nefissi, directrice de la société « Soraya Productions » et à la journaliste, réalisatrice et conseillère artistique algérienne, Nabila Allam Hammouche.

En partenariat avec Beur FM, Clinica Aesthetic Center, première clinique algérienne sur les Champs-Elysées, La Bague de Kenza, traiteur algérien haut de gamme. El Watan a été sollicité pour relayer ce concert dont une partie des recettes sera versée à l’association franco-algérienne de pneumologie, AFAP Solid’Air.

 

La crise de la Covid-19 a marqué non sans conséquence une rupture profonde dans nos habitudes en éloignant les amis et les familles d’un côté comme de l’autre de la Méditerranée.

Ce lien qui a tant manqué a fait émerger l’idée de ce concert pour se réunir à nouveau autour d’un un moment de joie, de paix et de partage», souligne dans un dossier de presse le groupe organisateur de «One Night in Algéria» du 14 janvier 2022 à l’Olympia.

Et de rappeler que «parmi les innombrables richesses de l’Algérie, figure la musique» qui «s’est construite au fil des conquêtes avec une profusion de styles : du maalouf au raï, en passant par le chaoui, le chaabi sans oublier la musique kabyle», indiquent les initiatrice de ce cette soirée dans un dossier de presse. « Comment ne pas citer Lounès Maatoub, le révolté de la chanson, cheb Hasni, le rossignol du raï, Warda, la rose algérienne, Rachid Taha, le berger sans étoile, Idir, le berbère révolté et tant d’autres.» «Ils ont tous œuvré pour éclairer le chemin vers une musique aux sons alliant tradition et modernité.» Ces icônes de la musique algérienne et d’autres encore seront mises à l’honneur lors de ce concert.

C’est ainsi que des chansons de Idir et Rachid Taha seront chantées en hommage à ces deux grandes figures de la chanson algérienne récemment disparues. Ce sera aussi une soirée musicale de «la citoyenneté et de l’engagement» car une partie des profits sera reversée à l’Association franco-algérienne de pneumologie, AFAP Solid’AIR*.

Cette association, présidée par le Dr Lamia Chergui, compte parmi ses adhérents plus de 150 pneumologues franco-algériens et 400 autres en Algérie. Elle a organisé, au mois d’août 2021, une mission Covid-19 afin de venir en aide aux hôpitaux publics algériens qui ont manqué de matériel lors de cette troisième vague qui a été particulièrement meurtrière.

Près de 20.000 tonnes de matériel médical ont été acheminés vers différents hôpitaux du pays depuis la France. Une prochaine mission est en cours de préparation en prévision de la 4e vague de Covid-19. «One Night in Algéria» a ainsi pour objectif de «réunir à l’Olympia tous les Algériens et amis de l’Algérie qui ont envie de s’unir pour passer une soirée mémorable tout en soutenant une organisation qui s’engage pour l’Algérie et ses citoyens.»

A ce concert, dont la marraine sera Cheba Zahouania, se produiront les artistes Hamidou qui a plus de 35 ans de carrière dans la chanson algérienne ; Beihdja Rahal qui rayonne dans l’interprétation de l’andalou.

A signaler que Beihdja Rahal a été la première artiste à avoir enregistré les 12 modes de la musique classique arabo-andalouse ; Linda Sherazade, une jeune chanteuse de R&B et de Soul. Son premier album «Papillon» remonte à 2019 ; Yasmine Ammari.

En 2014, son opus sera élu meilleur album de l’année en Algérie. En 2018, elle participe à The Voice France, aujourd’hui, elle prépare son premier album en France ; Meziane Amiche, auteur, compositeur et interprète, considéré comme l’un des artistes algériens les plus talentueux de sa génération ; Mok Saïb, dont les clips totalisent des millions de vues sur youtube, s’impose en quelques années comme un acteur incontournable de la nouvelle génération pop rock algérienne ; Sofiane Saïdi, chanteur franco-algérien, dit «le prince du raï 2.0» ; le groupe féminin Tighri Uzar composé de trois femmes originaires de Yakouren qui interprètent des chants kabyles traditionnels.

Le travail de ce groupe s’inscrit essentiellement dans une démarche de sauvegarde du patrimoine kabyle ancien et de transmission orale.

Leurs chants expriment vers thèmes : l’amour, la joie et surtout la condition des femmes dans une société marquée par un système patriarcal qui bannit depuis des lustres toute expression féminine quelle qu’elle soit. Les maîtres de cérémonie de cette soirée algérienne seront Hana Ghezzar, journaliste, animatrice TV et radio et Cheikh Nhari, animateur sur France Maghreb, percussionniste et humoriste.

Nadjia Bouzeghrane

Les billets d’entrer sont à acheter sur les sites suivants : https:/.www.olympiahall.com/evenements/one-night-in-algéria/ et https://www.fnacspectacles.com
* http://www.afap-asso.frlindex.php /fr/
https ://www.facebook.com/afap.afap


Post Views:
0


[ad_2]

Source link