Sans moyens devant le coronavirus
Sans moyens devant le coronavirus

KABYLIE (TAMURT) – Tizi Ouzou vient d’enregistrer un pic extrêmement inquiétant concernant le nombre de nouveaux cas de personnes ayant contracté le coronavirus en 24 heures.

Le dernier bilan officiel fait état de pas moins de 124 nouveaux cas de patients déclarés positifs au coronavirus durant ces dernières 24 heures dans le département de Tizi Ouzou. Selon des observateurs avisés, ce chiffre, bien qu’effrayant, est de loin inférieur au nombre réel car en plus des cas asymptomatiques, il faut aussi compter les personnes qui contractent le coronavirus, qui ont les symptômes et qui ne sont pas déclarés. Le nombre de ces derniers est également très élevé, estime-t-on. Il est donc évident qu’il y a de quoi s’inquiéter sérieusement surtout quand on sait que contrairement à il y a quelque temps, cette fois-ci, on assiste de plus en plus à l’apparition de formes sévères de la covid-19 chez des personnes relativement jeunes, à savoir les moins de 40 ans. On a même enregistré de nombreux décès chez cette catégorie de citoyens.

Le problème, c’est qu’en dépit de cette dégradation de la situation sanitaire, on assiste à la poursuite de l’organisation des fêtes de mariage, les plages sont bondées de monde, autant que les restaurants, les cafés maures et les endroits de regroupement des citoyens sans qu’aucune des mesures préventives, contre la covid-19, ne soit respectée. Un point positif mérite toutefois d’être signalé et il n’est pas de moindre importance. Il s’agit de celui qui a trait à la vaccination. Les citoyennes et les citoyens se montrent beaucoup moins réticents. On assiste même à un afflux sur les points de vaccination depuis une semaine. En 48 h, 1 000 personnes ont été vaccinées dans la commune de Ouaguenoun, à titre d’exemple.

Tarik Haddouche



Source link