Abdennour Abdesselam à Ichekaven lors de la marche Justice pour Rahima et sa fille Manel, le 2 4 2021
Abdennour Abdesselam à Ichekaven lors de la marche Justice pour Rahima et sa fille Manel, le 2 4 2021

ICHEKAVEN (TAMURT) – Présent, vendredi dernier, au village Ichekaven, dans la commune de Feraoun, pour se solidariser avec la famille de Rahima et sa fille Manal, froidement tuées par un membre de la famille dans une affaire liée à l’exorcisme (roqia), un rite islamique pratiqué pour chasser les démons, Abdennour Abdesselam n’a pas mâché ses mots pour désigner, selon lui, l’origine du mal.

« Nous sommes venus de Tizi Ouzou pour partager la douleur de la famille d’Ichekaven frappé par ce drame. (…) Cette tragédie a secoué tout le pays kabyle. D’où viennent ces pratiques ? C’est de l’Islam ! Il n’y a pas deux Islams, où l’un serait bon et l’autre mauvais. Il n’y a qu’un seul Islam et qui mène droit à la mort. Nous n’avons pas besoin de cet Islam », s’est indigné Abdennour Abdesselam, auteur et militant de la cause amazighe, au micro de Berbère TV. Connu notamment pour son franc-parler, ce chercheur de la culture kabyle a fustigé l’Etat algérien qui enseigne, d’après lui, la culture de la mort aux enfants dès l’école primaire. « C’est honteux pour l’Etat d’enseigner aux enfants comment laver les morts (cours sur la toilette mortuaire enseigné dans le programme de l’éducation islamique). L’enfant qui grandit avec ce genre d’enseignement deviendra ensuite insensible devant le fait de tuer », a-t-il déploré.

Pour Abdennour Abdesselam, la Kabylie mérite mieux qu’une religion véhiculant des enseignements rétrogrades: « L’Islam est l’ennemi de la vie ! Nous n’en avons pas besoin », a-t-il affirmé énergiquement, avant de revenir à la charge : « Ce sont des enseignements islamiques qui ont provoqué la mort de Manal et Rahima ». Si nos ancêtres, souligne-t-il, avaient embrassé « naïvement » l’Islam, qui a conduit par la suite à des dérives, il est temps de revenir, soutient le militant laïque, à la source : « Notre religion c’est Taqvaylit ! Celui qui n’est pas d’accord, qu’il vienne pour débattre », a-t-il conclu.

Pour rappel, l’auteur de ce double crime, qui a ébranlé la paisible localité d’Ichekaven, le 09 mars dernier, n’est autre que le frère de Rahima (44 ans) et donc l’oncle de Manal (5 ans). Il a été placé avec trois autres complices (de la même famille) sous mandat de dépôt à la prison de Bgayet.

Arezki Massi

https://www.facebook.com/watch/?v=497782351590517



Source link