[ad_1]

Lycée Tizi n Tlata
Lycée Tizi n Tlata

TIZI WEZZU (TAMURT) – Pour protester contre l’arrestation arbitraire de leur collègue Ahcène Graïchi, les enseignants du lycée Tizi n Tlata, dans la circonscription d’Iwadheyen, (Ouadhias) ont observé, hier mardi, avec les élèves du même établissement scolaire, une journée de grève. Enseignant de tamazight, A. Graichi a été interpellé dimanche dernier par la gendarmerie algérienne, suite à une perquisition opérée à son domicile familial, à 5h30.

Les enseignants et les élèves du lycée Tizi n Tlata, où travaille Ahcene Graichi, militant et professeur de tamazight, ont protesté, hier, contre l’arrestation de leur collègue et enseignant. Ils ont observé une grève pour exiger sa libération. Des enseignants grévistes brandissaient des pancartes sur lesquelles nous pouvons lire « Tilleli i mmi-s n tlelli, Ahcène Graichi », (Liberté pour le fils de la liberté), ou encore « Solidarité avec mon collègue ». Des internautes kabyles ont réagi à cette action de protestation, en lançant un appel aux autres lycées de la Kabylie pour une grève générale. « Tous les lycées et universités doivent prendre part à cette grève pour dénoncer ces arrestations arbitraires à l’encontre de nos valeureux militants », a soutenu un internaute.

Pour rappel, c’est tôt le matin, vers 5h30, que la gendarmerie algérienne avait débarqué au domicile du militant Ahcène Graichi, dans le village At Abdelmoumen. Le matériel informatique de l’enseignant a été saisi et aucune information n’a filtré pour le moment sur les motifs de cette arrestation.

Arezki Massi

[ad_2]

Source link