Yennayer en Kabylie
Yennayer en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Une haine terrible est exprimée envers l’amazighité et tout ce qui symbolise la berbérité, depuis quelques jours en Algérie, à l’occasion de la célébration du jour de l’An amazigh en ce 12 janvier 2020-2971. Il s’agit tout simplement d’une campagne anti-amazighe.

Ce sont des déclarations des plus racistes qui sont répercutées par les partisans d’imams incultes. Ces derniers font de tout ce qui ne cadre pas ce à quoi ils croient des ennemis jurés à combattre par tous les moyens. C’est donc le fait que Yennayer soit célébré avec faste qui les dérange car ces islamistes extrémistes, dépourvus de toute once de tolérance, se sentent menacés par le retour aux sources et par l’éclatement de la vérité historique concernant l’Afrique du Nord de manière générale. Le fait que la réhabilitation de l’Amazighité soit désormais entrée dans un processus incontournable dérange les plus fanatiques.

Des campagnes haineuses sont déclenchées « par les avocats de dieu » à travers les réseaux sociaux pour insulter et humilier toutes les personnes qui célébreraient le jour de l’An berbère en qualifiant cet événement historique et symbolique d’affabulation. Certains relais de ces fossoyeurs de l’histoire vont jusqu’à « effrayer » les personnes vulnérables en leur brandissant le verdict de l’enfer au cas où ils oseraient célébrer Yennayer. L’abominable « La yadjouz », très en vogue durant les années 90 à l’époque du Front Islamique du Salut (FIS) a donc été remis au goût du jour, montrant ainsi l’étendue de l’ignorance qui ronge une partie de la société. Tourner en dérision la fête de Yennayer est un autre procédé auquel ont eu recours ces illuminés.

Certaines personnes ayant pris part à cette campagne anti-amazighe ont même remis en cause toute existence d’histoire amazighe, de peuple amazigh ou de traditions amazighes. Aucun auteur de ces divagations n’a été inquiété par le pouvoir algérien qui s’empresse pourtant à réagir quand il s’agit d’actions pacifiques initiées par des démocrates.

Tarik Haddouche

Article PrécédentDéclaration de Riposte Internationale



Source link